Léda et le cygne.

Le Corrège, Léda et le cygne, Staatliche Museen, Berlin
 
En fait les gens parlent tout le temps des Grecs anciens qui étaient trop cools et intelligents et tout le tremblement (enfin quand je dis "tout le temps", je m'imagine pas que tu parles de ça au petit-déj' et caetera, c'est une expression), comme les super-méga médecins, Hippocrate, Gallien, blabla, mais en fait, faut pas déconner.
Genre les Grecs ils étaient bons en science, mais mon petit doigt m'a dit que non.

Au hasard (ou pas), prenons Léda.
 Ça va pas te surprendre si je te dis qu'elle est belle et riche, c'est pas Dickens chez les Grecs, on parle toujours que des nobles (et je te rappelle que berger ça compte pas comme pécore, souviens-toi de Ganymède : les bergers sont beaux et riches). 
Donc Léda c'est quelqu'un du gratin, une fille et femme de roi. Elle est mariée au roi de Sparte Tyndare. Tout se passe bien, c'est le traintrain quotidien (enfin le traintrain quotidien de couple royal) mais pas encore la routine tue-l'amour.

De ce fait la nuit ils faisaient pas que dormir, ni se regarder dans le blanc de l'oeil (ça en plus dans le noir c'est pas facile) ils tentaient plutôt de perpétuer l'espèce et de fonder une famille.

Donc la nuit un peu de sport, et le jour pendant que Tyndare faisait des trucs de roi, Léda allait se balader.

Un jour, elle va se balader dans un marais, peut-être avait-elle une passion pour les batraciens ou je ne sais, toujours est-il que l'odeur ne la rebutait pas.
Donc Léda se balade, observe les libellules en goguette et les nénuphars, et puis elle est fatiguée (je te rappelle pas comment elle occupe ses nuits) alors elle se repose un peu dans l'herbe.
Et là, y'a un cygne qui arrive.

(C'est moi ou il a un problème de cou ce cygne ?)
Véronèse, Léda et le cygne, Musée Fesch (Ajaccio)
Je sais pas si tu t'es déjà retrouvé près d'un cygne mais ce sont les animaux du démon. Ils tentent toujours de te pincer à coup de bec ou ils t'attaquent parce qu'ils ont un pauvre oeuf au milieu de l'étang et ils s'imaginent que tu vas te taper dix minutes de nage dans la vase pour leur piquer alors que non toi tu cueillais des jonquilles avec ton papa (toute ressemblance avec des faits s'étant réellement déroulés n'est pas fortuite).

Bref, toute personne normalement constituée en voyant un cygne rappliquer vers elle se serait barrée vite fait bien fait. Mais soit Léda était pas normalement constituée, soit elle était vraiment fatiguée de sa nuit, toujours est-il qu'elle bouge pas.

Donc le cygne se rapproche, se rapproche, et là, Léda lui fait un câlin. (Du coup j'en conclus qu'elle était pas normalement constituée.)
Donc, les Grecs sont pas Dickens, par contre ils sont zoophiles, là y'a plus de doute.

Alors Léda et le cygne deviennent proches, blabla, et en fait figure-toi, le cygne c'était Zeus ! Toujours à la recherche de jolies jeunes femmes avec qui il pourrait assouvir ses pulsions, là il avait vu Léda se la couler douce et l'avait trouvée à son goût, mais il se doutait bien que, comme elle était toute amoureuse de son époux, elle voudrait pas s'acoquiner avec lui, d'où l'idée de se transformer en cygne.

Heureusement pour lui que Léda était pas toute neuve, parce que franchement se transformer en cygne pour avoir une aventure, c'est pas l'idée du siècle. J'arrive même pas à comprendre comment on peut associer un cygne et de la vie sexuelle, mais passons.

Après tout ça, Léda rentre chez elle comme si de rien n'était, elle reprend sa vie de tous les jours, et voilà qu'un jour, paf, elle pond des oeufs !
Normal.

Et après ses oeufs éclosent, et dedans, y'a des bébés humains !
Normal, bis.

Cesare da Sesto, Léda et le cygne,
Wilton House (Salisbury)
Y'avait deux oeufs, et dans chaque oeuf, une fille et un garçon. Et là, on voit bien qu'il fallait pas encore aller déclarer les enfants à la mairie et que les employés refusaient si tu décidais d'appeler ta progéniture Ketchup ou autre, parce que vise les noms que Léda leur donne :
Castor (après il a eu des enfants et ses enfants lui demandaient "Père Castor, raconte-nous une histoire", ou alors je confonds deux trucs), Pollux (comme le chien bizarre du Manège enchanté !), Clytemnestre (à tes souhaits) et Hélène (obligé c'est la chouchoute avec son prénom normal).

En fait, il se trouve que les enfants du premier oeuf, Castor et Hélène, sont les enfants de Zeus, et donc ils sont immortels. Et ceux du deuxième oeuf, Pollux et Clytemnestre, c'est les enfants de Tyndare et donc ils sont bêtement mortels. Enfin, ils sont bêtement mortels, et en plus ils s'appellent Pollux et Clytemnestre, quoi.
Et c'est là que je reviens à mon histoire de Grecs qui sont bon en sciences mon oeil : un homme et une femme passe une nuit de folie, et ensuite, la femme pond un oeuf ! Et dedans y'a des bébés humains ! Et la marmotte... ?

1 commentaire: